Intimate distance

Exposition reportée au printemps 2021

Intimate distance

Pour la MAC de Pérouges l’artiste multidisciplinaire Ariane Thézé nous propose comme l’indique le titre de son exposition « Intimate distance » (figure de style connue l’oxymore) une réflexion sur la mise à l’écart, l’enfermement et la difficulté d’aller vers l’autre.

 

Ariane Thézé

Ariane Thézé vit entre Lyon et Montréal. Après des études à l’école des Beaux-arts d’Angers, elle poursuit un cursus universitaire à la Sorbonne et à lʼUniversité du Québec à Montréal où elle obtient un doctorat. Elle a à son actif de nombreuses expositions personnelles et collectives tant au Canada qu'à l'étranger (Art Gallery of Ontario, Musée du Québec, Musée de Cuenca, Musée dʼArt moderne dʼAlicante, Musée Nordico à Linz). Ses œuvres (photographie, vidéo, gravure et sculpture/vidéo) font partie de nombreuses collections privées et publiques. L’artiste a réalisé plusieurs œuvres d’intégration à l’architecture au Québec. Elle est auteure d’un essai "Le corps à lʼécran" (2005) et enseigne à temps partiel à lʼUniversité dʼOttawa. À Lyon et ses environs nous avons pu voir son travail à la galerie Domi Nostrae (2005), à la galerie le 116art à Villefranche (2011/ 2014 et 2018), à la galerie Domus de l’université Claude Bernard Lyon1 (2011), la Vieille Chapelle, Chapelle-Villars (2015), à la Biennale de sculpture contemporaine, château Bouchet à Fareins (2016) et très récemment à la Médiathèque de Champagne au Mont d’or (2019).